100% local
L’étoile du Nord

L’étoile du Nord

Quand on évoque la route des vins, on pense aux Cantons-de-l’Est. Or il y a aussi d’excellents vignobles dans la région des Basses-Laurentides, sur le «Chemin du Terroir», dont le Vignoble Rivière du Chêne, à Saint-Eustache, qui fait partie des leaders viticoles du Québec.

Avec ses quelque 75 000 vignes réparties sur 16,5 hectares (soit l’équivalent de 23 terrains de soccer), le Vignoble Rivière du Chêne est l’un des plus importants domaines viticoles de la province. «On est un gros vignoble, mais on fait de la rareté», nuance d’emblée Daniel Lalande.

Le vigneron nous reçoit dans l’imposant bâtiment principal, élégant mélange de pierre et de bois, qui rappelle celui du vignoble Quails’ Gate, dans la vallée de l’Okanagan. La ressemblance n’est pas fortuite. Après l’incendie qui a ravagé le domaine, en 2007, les plans pour le rebâtir ont été conçus avec cette référence en tête. «Je voulais que le site reflète davantage notre production et nous permette de nous positionner en leader.»

Un gros joueur, donc, qui a produit 220 000 bouteilles en 2017 et qui devrait atteindre les 350 000 en 2019. Il reste tout de même à mille lieues des Kim Crawford de ce monde. «C’est maintenant qu’il faut goûter à nos vins. On pourrait en manquer, insiste-t-il. On ne le dira jamais assez: notre climat est parfait, et nos sols sont extraordinaires. Le défi, c’est de mettre notre région et nos cépages en valeur. Il y a beaucoup d’éducation à faire.»

La vigne tatouée sur le cœur

Ardent défenseur des vins québécois – il est monté aux barricades pour que le gouvernement du Québec maintienne son programme d’aide à la commercialisation des vins locaux—, l’homme se donne corps et âme à son vignoble depuis 20 ans, sur sa terre familiale de Saint-Eustache. «C’est mon patelin. Mon père est né dans la maison d’en face, mes oncles habitent dans la même rue. J’ai grandi ici», dit-il fièrement.

Fils d’agriculteur (chou, chou-fleur, maïs) et petit-fils d’entrepreneurs (la Cabane à sucre Lalande, la plus ancienne au pays, appartenait à ses arrière-grands-parents), il a découvert la vigne lors d’un stage d’études en administration à Toulouse, en 1992. «J’ai toujours cru que j’allais prendre la relève de la cabane à sucre. Je me suis joint à l’entreprise un temps, mais j’ai été mal conseillé sur le transfert d’entreprise. Alors je suis passé de la restauration à la vigne.»

Pendant deux ans, Daniel Lalande a mûri son projet. En 1998, l’implantation commençait. Trois ans plus tard, le Vignoble Rivière du Chêne ouvrait ses portes. Depuis, le domaine a pris de l’expansion et de la maturité. «On a appris, on a apporté des changements, on a corrigé. Par exemple, on a introduit l’usage des toiles hivernales pour protéger le bourgeon primaire, ce qui a amélioré de beaucoup la qualité de notre raisin. Plus le fruit est sain, moins on a besoin de faire des interventions à la cave.»

Une constance et une rigueur se sont établies dans la production des vins rouges, blancs, rosés, mousseux, aromatisés, de dessert ou de glace. De sorte que d’un millésime à l’autre, un William blanc ou un Rosé Gabrielle (les noms de ses enfants) sera égal à lui-même, mais toujours avec un petit plus. «À force d’essais-erreurs, nos produits évoluent.»

Oka, terre exquise

Au rayon des nouveautés, impossible de passer sous silence l’acquisition récente d’une ancienne ferme laitière, à Oka. «Cette terre, je l’ai choisie, s’illumine Daniel Lalande. Elle est exceptionnelle, autant du point de vue du terroir (sol, climat) que du potentiel touristique. C’est sans doute le plus beau site de viticulture au Québec.» Les vins de La Cantina — c’est le nom de ce vignoble de 20 hectares planté d’hybrides et de vitis vinifera — sont maintenant vendus au Vignoble Rivière du Chêne. Des travaux d’agrandissement y sont en cours pour augmenter la cadence de production.

Cette année marquera les 20 ans du vignoble situé sur le chemin de la Rivière Nord. Quand Daniel Lalande regarde dans le rétroviseur, ses yeux s’embrouillent. «Être vigneron au Québec, c’est un mode de vie. C’est exigeant, souvent dur, mais passionnant. C’est un partage. Il faut être philosophe pour pratiquer ce métier.» Et comme il dit, c’est maintenant qu’il faut goûter ses vins, au risque de passer tout droit. L’invitation est lancée!

+CONSULTEZ LES BONNES ADRESSES DE DANIEL LALANDE

Monde

Vin de glace aux arômes de fruits confits et de miel, avec des notes d’ananas et d’épices. Accompagne bien le foie gras, la crème brûlée ou un dessert aux fruits secs et aux noix, tout comme le cheddar vieilli.

Vignoble Rivière du Chêne Monde 2013

32,35 $

Vignoble Rivière du Chêne Monde 2013

Vin de glace200 mlCanada
Vignoble Rivière du Chêne Monde 2013

Vignoble Rivière du Chêne Monde 2013

32,35 $

Vin de glace200 mlCanada, QuébecCode SAQ : 11057475

Phénix

Vin rouge boisé, souple et fruité, avec des notes de cerise noire, de mûre, de cassis et d’épices (poivre et vanille). Accompagne bien les viandes grillées, les plats mijotés et les gibiers, de même que les fromages à pâte ferme à croûte lavée.

Phénix 2016

21,60 $

Phénix 2016

Vin rouge750 mlCanada
Phénix 2016

Phénix 2016

21,60 $

Vin rouge750 mlCanada, QuébecCode SAQ : 12445074
  • Cépage(s) :
  • Maréchal Foch, 
  • Frontenac, 
  • Marquette

La Cantina Vallée d’Oka

Chardonnay frais et fruité avec des notes d’ananas et de fruit de la passion soutenues par un élevage léger en fût de chêne. Savoureux en bouche, avec une pointe de minéralité qui rafraîchit le palais. Accompagne bien les poissons et les fruits de mer en crème, ainsi que la blanquette de veau.

La Cantina Vallée d'Oka Chardonnay 2017

23,95 $

La Cantina Vallée d'Oka Chardonnay 2017

Vin blanc750 mlCanada
La Cantina Vallée d'Oka Chardonnay 2017

La Cantina Vallée d'Oka Chardonnay 2017

23,95 $

Vin blanc750 mlCanada, QuébecCode SAQ : 13835841
Non disponible en ligneVoir les quantités en succursale

 

Photos: Martine Larose

On vous recommande