Conseils pratiques
Accords gibiers et vins

Accords gibiers et vins

Quels vins boire avec de gros gibiers bien apprêtés?

Arme à feu, arc ou arbalète… des milliers de chasseurs se mobilisent année après année au Québec. Certains sont perchés dans leur mirador et attendent patiemment, d’autres apportent encore quelques pommes ou blocs de sel sur le territoire de chasse en guise d’appât tandis que les autres font les derniers ajustements au télescope qui surplombe la carabine.

Les gibiers visés?

Le caribou pour les plus aventureux, l’ours, mais l’orignal et le chevreuil surtout.

Quelques-uns d’entre eux auront la chance ou encore l’adresse d’abattre la bête tant convoitée et célèbreront en forêt avec une bonne bière «frette». Néanmoins, lorsque viendra le temps de partager à table avec famille et amis cette délicieuse viande de bois, il faudra trouver une boisson un peu plus noble pour lui rendre hommage.

Nos suggestions

D’abord, une mise en garde.

L’orignal et le chevreuil ne partagent que très peu de similitudes avec des viandes comme le bœuf. N’oublions pas que ces animaux s’alimentent chaque jour d’une quantité astronomique de sapinages, de pousses et autres matières végétales et qu’ils parcourent de longues distances pour se déplacer aux différents points d’eau. Conséquence: leur viande est maigre et évoque des parfums végétaux et balsamiques.

Exit le gros rouge qui tache, il faut choisir avec parcimonie; paradoxalement, il faut laisser tomber les vins qui ont trop de panache!

Par exemple, si vous y allez pour une viande grillée ou poêlée – ces pièces se retrouvent dans la partie du dos – un malbec argentin avec un taux d’alcool modéré, un sangiovese où tannins et acidité sont équilibrés ou encore un rioja pas trop marqué par le bois feront très bien l’affaire.

Visez les vins de la pastille Aromatique et souple: leur profil et leur corps modéré s’acquitteront de la tâche avec brio.

On vous recommande