Conseils pratiques
Conservation: bouteilles ouvertes

Conservation: bouteilles ouvertes

La conservation de différents types d’alcool une fois la bouteille ouverte.

Les vins en bouteilles de 750 ml

Ranger une bouteille à moitié entamée, debout au réfrigérateur, durant 24 heures sans protection, en la rebouchant simplement, nous le faisons assez souvent. Bon nombre de vins ainsi traités en ressortent sinon intacts, du moins encore très buvables. Il arrive même que le contact avec l’air profite au vin et que celui-ci apparaisse le lendemain sous un meilleur jour.

Mais qu’en est-il des restants que l’on souhaiterait conserver plus longtemps? Doit-on prendre des précautions pour ralentir l’oxydation et, si oui, quelle méthode est la plus appropriée?  Consultez les résultats étonnants d’une expérience menée par un groupe d’experts.

Les vins en formats de 3 ou 4 litres, ensachés

Nos cousins français les appellent communément les «bib», acronyme venant de l’expression anglophone Bag in a box. Comme le vin est ensaché sous vide, le sac se compresse au fur et à mesure de l’utilisation, et permet effectivement de le conserver pendant plusieurs semaines sans problème. Encore une fois, si le vin est gardé au frais, on prolongera sa durée de vie, donc l’idéal pour les rouges est d’en servir un verre à l’avance et de le laisser réchauffer pendant une dizaine ou une quinzaine de minutes. Finalement, on trouve généralement une date de péremption sur ce type de contenant.

Vins fortifiés et autres

La présence de sucre dans ce type de produits et un taux d’alcool plus élevé que dans les vins, par exemple, prolongent leur vie une fois ouverts. Dans le cas des portos, ceux qui sont plutôt dans la catégorie des «rouges», comme les LBV, Vintage et autres Ruby sont à boire idéalement dans les deux semaines suivant l’ouverture pour un maximum de fraîcheur.

Les portos qu’on dit «roux» ou «tawny», avec ou sans mention d’âge, y compris ceux qui portent la mention «Colheita» se conservent généralement assez bien après l’ouverture. Ils ont déjà été exposés à une bénéfique oxydation lente et progressive, et sont donc plus résistants à l’air. Ils seront souvent encore solides après 1 ou 2 mois au réfrigérateur. C’est un peu le même principe pour la plupart des produits fortifiés, comme le pineau des Charentes, le xérès, le madère, etc.

Spiritueux

Grâce à leur taux d’alcool élevé, les brandys, whiskys et autres eaux-de-vie, ainsi que les liqueurs sont assez stables. De ce fait, les eaux-de-vie ne s’améliorent pas vraiment une fois en bouteille, mais elles ne se dégradent pratiquement pas non plus. On peut donc garnir le bar maison sans craindre de «perdre» des produits, même si on en consomme plutôt occasionnellement.

Boissons à la crème
Par contre, il faut être vigilant avec les boissons à la crème, telles que la crème irlandaise, qui doivent être conservées au réfrigérateur et qui ont une date de péremption. Pour éviter le gaspillage, utilisez-les pour rehausser vos desserts: gâteau au fromage, brownies, mousse au chocolat, crème brûlée.

Le meilleur test

Vous avez un vin ou un porto déjà ouvert au frigo, et doutez de sa fraîcheur? Le meilleur test, c’est encore d’y goûter. Nous avons tous des seuils de perception et de tolérance différents face à la présence de notes oxydatives dans le vin, c’est donc assez personnel.

Et soyez sans crainte, l’exercice ne comporte aucun danger… hormis peut-être de faire la grimace dans le pire des cas!

On vous recommande