Conseils pratiques
Les différences entre les bouchons

Les différences entre les bouchons

Le combat entre les bouchons de liège et les capsules à vis aura fait couler beaucoup d’encre dans le monde vinicole. Pourquoi les capsules à vis ont-elles un aussi grand succès? Est-ce que le bouchon de liège a toujours un avenir?

La différence la plus flagrante entre les deux types de bouchons est bien évidemment leur côté pratique. La capsule à vis ne requiert qu’une main alors que pour le bouchon de liège, il faut recourir à un limonadier. En camping, par exemple, ouvrir une bouteille en un tournemain est très apprécié et surtout pratico-pratique. Outre cette différence certaine, poussons un peu plus loin la comparaison.

L’un des grands avantages de la capsule à vis est qu’il n’y a aucune chance que votre bouteille soit bouchonnée, ce qui assure une qualité invariable sur toutes les bouteilles. Si le liège naturel reste vulnérable à ce défaut particulièrement désagréable, des bouchons techniques en liège aggloméré et des bouchons synthétiques sont également présents sur le marché, sans possibilité de goût bouchonné, tout en préservant le plaisir d’entendre le pop qui suit un bon coup de tire-bouchon.

Si la question du vieillissement des bouteilles peut paraître l’avantage le plus distinctif du bouchon de liège, l’affaire n’est pas si claire que ça. La capsule n’est pas uniquement adaptée pour des vins jeunes. Plusieurs essais ont démontré qu’elle fonctionne également pour les vins de garde.

L’inconvénient le plus clair de la capsule est plutôt son allure. Disons-le, elle fait beaucoup moins chic que le traditionnel bouchon de liège. Ni l’aspect naturel du liège, ni le romantisme d’une bouteille patiemment vieillie à la cave dont on tire en douceur le bouchon, coloré par le temps et le vin, ne pourront jamais être égalés par la capsule.

Et vous? Quelle est votre préférence?

 

On vous recommande