Conseils pratiques
Tout sur les primeurs

Tout sur les primeurs

Que sont ces primeurs qui captivent le monde du vin, chaque mois d’avril? Voici un court billet ainsi que deux capsules vidéo sur le sujet.

Que sont les primeurs?

Un vin en primeur est vendu en avant-première, avant même d’avoir été embouteillé. Ce système de vente bien bordelais est lancé chaque printemps par une semaine de dégustation intense où les producteurs accueillent journalistes, critiques et acheteurs pour goûter le jeune millésime, récolté l’automne précédent et toujours en barriques, pour évaluer ses qualités et son potentiel.

Le verdict de la presse spécialisée, favorable ou non, influence les prix fixés par les châteaux par la suite. On parle alors de sortie sur la place de Bordeaux, où les acheteurs internationaux se procurent les vins convoités pour leurs marchés respectifs.

 

Pourquoi acheter en primeur?

En raison de leur production relativement limitée, plusieurs de ces grands vins sont vendus exclusivement en primeur. Cette prévente offre donc une chance de mettre la main sur des bouteilles rares. Ce système doit également permettre aux acheteurs d’éviter la hausse de prix qui peut survenir durant les deux années qui séparent la vente en primeur et la commercialisation des bouteilles, une fois leur élevage en fût de chêne terminé.

Pour avoir l’avis des producteurs et professionnels, visionnez cette vidéo tournée en 2016 par notre équipe.

 

Une décennie en dents de scie

Après l’excellent millésime 2010, l’Europe a connu une décennie passablement variable, avec plusieurs vendanges compliquées, alliant coups de pluie, gel, sécheresses. De 2011 à 2014, en particulier, vignerons et œnologues ont travaillé d’arrache-pied pour tirer le meilleur de leurs récoltes. 2015 a finalement donné un répit aux vignerons avec un millésime exceptionnellement équilibré. 2016 a également profité d’un bel automne pour livrer des fruits de grande qualité. En 2017, si l’automne a également été favorable, les gels catastrophiques du printemps ont toutefois réduit considérablement la récolte: le vin est bon, mais les petites quantités seront un casse-tête économique pour bien des producteurs.

On vous recommande