Idées-cocktails
Derrière le bar: P-Hugues Marois

Derrière le bar: P-Hugues Marois

Mixologue prolifique, Pierre-Hugues Marois s’inspire de son parcours en design graphique pour repousser les limites de son art. Il en résulte non seulement des créations savoureuses, mais divinement inimitables.

La banale façade du bar Coldroom n’incite pas la faune montréalaise à s’y aventurer. Le client qui se hasarde derrière la porte dérobée de la rue Saint-Vincent, à Montréal, sera toutefois récompensé pour son esprit audacieux. Deux volées de marches le séparent d’un univers feutré, dont l’atmosphère mystérieuse évoque brillamment le caractère clandestin des bars speakeasy.

Bien que le décor sophistiqué charme la clientèle, ce sont pourtant les cocktails qui la captivent. Composée par Pierre-Hugues Marois, la carte séduit par sa créativité et son raffinement singulier. Si le jeune mixologue semble parfaitement dans son élément derrière le bar du Coldroom, le chemin pour y parvenir fut parsemé de détours. 

Après ses études en graphisme, Pierre-Hugues Marois amorce sa vie professionnelle dans une agence de publicité montréalaise. Étaient-ce les horaires routiniers ou tout simplement l’environnement qui ne lui convenaient pas? Quoi qu’il en soit, il a sauté sur l’occasion lorsqu’un ami lui a parlé d’un poste à combler au bar La Distillerie, à Montréal. 

La rumeur veut qu’il soit arrivé en retard lors de son premier jour de travail, un écart quasi impardonnable pour un établissement qui s’attend à une inflexible rigueur de la part de tous ses employés. Son employeur, Daniel Boulianne, a dû pressentir l’ardeur et la passion qui animaient son futur protégé, puisqu’il lui a donné une seconde chance de prouver sa valeur. Entre ses contrats en graphisme et ses quarts de travail à La Distillerie, l’appel de la mixologie a été de loin le plus fort.

C’est dans cet environnement qu’il trouve enfin un exutoire à sa créativité débordante. «Qu’il s’agisse du choix du verre, de la couleur ou de la garniture du cocktail, il y a toujours matière à faire preuve d’imagination», explique Pierre-Hugues, qui n’hésite pas à puiser dans son expérience en design graphique pour parvenir à un résultat plus esthétique. Grâce à sa nature autodidacte et à son ambition insatiable, il se fait rapidement un nom dans le milieu.

À l’instar de ses homologues talentueux, il se voit offrir plusieurs occasions d’affaires alléchantes: poste de gestion à la Taverne Midway, contrats pour la création de menus de cocktails… Il est sans aucun doute une des stars montantes de la mixologie au Québec.

En quête de défis, il renoue avec son mentor, Daniel Boulianne, qui planche sur l’ouverture d’un bar de type speakeasy, le Coldroom. «J’aimais le concept, mais j’ai surtout été attiré par la volonté de pousser la création de cocktails plus loin, ajoute-t-il. Le côté envoûtant d’un bar speakeasy m’a également beaucoup plu, et je suis tombé en amour avec cet endroit.»

Bar Le Miracle

Cette aventure l’a conduit à participer à la conception du bar Miracle, un établissement éphémère à l’esprit de Noël, dont le concept nous vient de nos voisins du Sud. Ce type de bar, qui a vu le jour à New York en 2014, a connu un tel succès que la thématique s’est exportée dans une centaine de pays. À Montréal, c’est l’équipe du 4e mur qui pilotait le projet, jusqu’à ce que le Coldroom en reprenne la direction l’an dernier. Déco ultra kitsch, cocktails de Noël classiques et musique féerique: la magie des Fêtes y est ostensiblement décuplée. Et tout ça pour la bonne cause, puisque le bar s’engage à remettre une partie des profits à la fondation de son choix. 

Sans surprise, Pierre-Hugues Marois s’est vu confier la carte des cocktails du bar Miracle, un fantastique terrain de jeu pour le jeune homme à l’imagination fertile. S’il a une ligne directrice à respecter, déterminée par le siège social, il peut toutefois adapter le menu en fonction de la disponibilité des produits d’ici. «Pendant les Fêtes, j’affectionne particulièrement les boissons à la crème, comme celle de la marque Sortilège. J’ai d’ailleurs un faible pour les cafés alcoolisés!» avoue le mixologue, qui se fait un point d’honneur de proposer sa version sur la carte du Miracle. Gageons que nous serons nombreux à nous y ruer pour les déguster!

Julien Faugère

Vin chaud

Donne 10 tasses

Ingrédients
1 bouteille de vin rouge (pas trop tannique)
180 ml (6 oz) de liqueur de sureau (type St-Germain)
120 ml (4 oz) de cognac
12 graines de cardamome verte
12 clous de girofle
6 tranches de gingembre
5 ml (1 c. à thé) d’huile de noix de coco
1 pincée de curcuma moulu
1 pincée de muscade moulue
20 grains de poivre noir

Préparation
Mélanger tous les ingrédients dans un chaudron. Faire chauffer à température moyenne pendant 15 minutes. Passer le mélange au tamis, puis servir dans des tasses.

St-Germain

46,50 $

St-Germain

Liqueur de fruit (sureau)750 mlFrance
St-Germain

St-Germain

46,50 $

Liqueur de fruit (sureau)750 mlFranceCode SAQ : 11918925
Courvoisier V.S.

55,75 $59,75 $

Courvoisier V.S.

Cognac750 mlFrance
Courvoisier V.S.

Courvoisier V.S.

55,75 $59,75 $

Cognac750 mlFrance, Poitou-CharentesCode SAQ : 00001925

On vous recommande