Recevoir
Comment bien choisir son homard?

Comment bien choisir son homard?

La saison du homard du Québec bat son plein de la fin du mois d’avril à la mi-juillet. De la fête des Mères à la Saint-Jean, tout le monde veut en profiter!

Évidemment, choisir son homard nécessite certaines connaissances de base. Se tenir devant une douzaine de homards qui gigotent dans leur vivier, les pinces scellées par de gros élastiques, peut être intimidant. Pour éviter de se faire pincer en achetant un produit décevant, voici quelques astuces à retenir pour choisir la bête parfaite chez le poissonnier.

Homard vivant

Bien entendu, si votre homard ne bouge pas lorsque vous le sortez du vivier, c’est qu’il n’est sûrement pas en pleine santé, donc à éviter. S’il replie rapidement la queue et lève les pinces, vous avez votre champion.

Côté carapace, on doit s’assurer qu’elle est épaisse et dure, car c’est ce qui vous garantira une abondance de chair. Par ailleurs, sachez qu’il n’y a pas de différence notable au goût entre les homards mâles ou femelles; les deux sont succulents. Par contre, la femelle a des œufs en plus de la chair, ce que certains préfèrent et que d’autres, au contraire, évitent.

Homard cuit

Pour ceux qui préfèreront acheter leur homard déjà cuit, il est important que ce dernier soit rouge vif et que son odeur rappelle plus le piquant iodé du sel marin que le vieux poisson… Il est aussi important de vérifier que la queue du homard est bien repliée sous son corps. Si ce n’est pas le cas, c’est que votre crustacé a passé l’arme à gauche avant sa cuisson. Sa chair sera alors dure, voire carrément impropre à la consommation. Finalement, passez votre tour si vous constatez que la carapace est collante.

Vous voilà maintenant outillé pour choisir le homard de vos rêves! Côté vin, la pastille de goût FRUITÉ ET VIF s’accordera à merveille avec la chair délicate de ce crustacé.

On vous recommande