Reportages
Explorons les cépages: la syrah

Explorons les cépages: la syrah

La syrah est l’un des cépages qui présentent une personnalité affirmée. Les vins élaborés avec ce cépage présentent souvent des parfums typiques, évoquant la framboise, la violette, le poivre, les olives noires et la viande fumée ou le bacon.

Dans le monde du vin, le terme «cépage» désigne les multiples variétés de raisins qu’on utilise. Dans le monde de la botanique, on utiliserait le terme «cultivar». Pour imager la différence entre deux cépages, il suffit de penser à la différence de texture, de parfum, d’acidité et de couleur entre la pomme McIntosh et la pomme Granny Smith, par exemple!

Chaque cépage possède ses caractéristiques propres. Certains experts parlent du «caractère variétal» d’un cépage, c’est-à-dire des caractéristiques typiques qu’on retrouve souvent dans les vins qu’on élabore en l’utilisant. Même si tous les vins sont bien sûr différents, on trouvera souvent un fil conducteur entre deux vins élaborés à partir du même cépage, même s’ils viennent de continents différents. Ce qui permettra même à certains spécialistes de deviner le cépage en dégustation à l’aveugle!

La syrah

La syrah est l’un des cépages qui présentent une personnalité affirmée. Les vins élaborés avec ce cépage présentent souvent des parfums typiques, évoquant la framboise, la violette, le poivre, les olives noires et la viande fumée ou le bacon. Bien que, à première vue, le profil peut sembler étrange, voire repoussant, cet amalgame d’arômes se révèle généralement tout à fait séduisant. Si la syrah est aujourd’hui plantée un peu partout sur la planète, la région de référence pour les grandes syrahs reste la vallée du Rhône, dans le sud-est de la France. Sur les coteaux escarpés bordant le fleuve du même nom, dans le nord de cette région, sont élaborées des syrahs élégantes, parfumées et dotées d’un bon potentiel de garde, dans des appellations comme Saint-Joseph, Hermitage, Cornas, etc.

Et le shiraz? Il s’agit effectivement du même cépage… Les Australiens auraient été les premiers à donner ce nom à la syrah, pour la simple et bonne raison que le nom français était trop difficile à prononcer. Par contre, si syrah et shiraz désignent le même cépage, le choix d’un de ces deux termes à apposer sur une bouteille de vin fait parfois également référence au type de vin. Le meilleur exemple: en Californie, un vin étiqueté «syrah» présentera souvent un profil qui s’approche du style français. Ceux étiquetés «shiraz» sont généralement plus costauds, confiturés, enveloppés, vanillés; ils correspondent davantage au style typique des vins élaborés en Australie. Pour simplifier, on peut s’attendre à un style plus «nouveau monde» de la part des vins étiquetés shiraz et à un style plus «ancien monde» pour ceux dont on mentionne qu’ils sont faits à partir de syrah. On trouve même, maintenant, des vins français présentés comme étant des… shiraz!

On vous recommande