Reportages
Portrait du garnacha

Portrait du garnacha

Le grenache est désormais un des cépages les plus populaires sur la planète, grâce entre autres à la diversité de son expression. Voici quelques exemples espagnols.
  • Par : Marie-Hélène Boisvert
  • 19 septembre 2017
  • Reportages

S’il est un cépage qui voit sa popularité exploser depuis quelques années, c’est bien le grenache, maintenant cinquième au palmarès des cépages les plus plantés mondialement. D’une part parce qu’il est de plus en plus produit avec finesse, mais également grâce à son assez bonne résistance à plusieurs maladies. Avec son endurance à la sécheresse, dans un contexte de changements climatiques, le grenache est-il le cépage de l’avenir?

Les origines

Le grenache est originaire du nord-est de l’Espagne, même si l’on a longtemps pensé qu’il aurait vu le jour en Sardaigne sous le nom de cannonau. Les Espagnols sont très fiers de leur garnacha et même si je m’attarderai justement ici à son expression en sols espagnols, permettez-moi d’utiliser le terme grenache pour alléger la lecture, en français.

Le grenache en bref:

  • Troisième cépage noir en importance en Espagne suivant le bobal et le célèbre tempranillo.
  • Représente 7% de l’encépagement total espagnol
  • Cinquième cépage le plus planté au monde.
  • On retrouve du grenache aux États-Unis, en France, en Italie, en Argentine, au Chili, en Afrique du Sud et en Australie.

 

Typicités du grenache

S’il donne traditionnellement des vins capiteux et faibles en acidité comme c’est le cas à Campo de Borja où se situent les plus vieilles vignes de grenache de l’Aragon, sa région de naissance, il est également capable de finesse lorsque cultivé en altitude sur les sols de schiste de l’appellation Calatayud, ou encore dans les sols riches en calcaire de l’appellation Vino de Madrid. Le grenache est également l’allié des assemblages avec la syrah, le carignan et le mourvèdre (monastrell, en Espagne), dans le sud du Rhône et le Languedoc, ou encore dans des appellations espagnoles comme le Priorat et la Rioja, où il se retrouve aussi aux côtés du tempranillo. Grâce à son haut taux naturel en sucre, il n’est pas surprenant que les vins issus de grenache soient souvent très élevés en alcool. Au chapitre des arômes, on peut évoquer la cerise, les épices douces, la truffe et aussi le caramel brûlé et le cacao, lorsqu’élevé en barriques. Pour produire des vins intéressants, le grenache a besoin d’une bonne dose de chaleur afin d’assurer sa maturation complète. Voilà pourquoi on retrouve le grenache tout autour de la mer Méditerranée ainsi que dans les régions les plus chaudes du monde. On pense notamment à la Californie ou à la région de McLaren Vale, en Australie, où le cépage s’exprime merveilleusement bien. Pourquoi ne pas organiser une dégustation comparative?

Le grenache (oui, le mot est masculin) a enfin la place qui lui revient. Ce cépage joufflu et voluptueux – mais aussi capable de finesse – est à redécouvrir.

Salud!

On vous recommande