Reportages
Prosecco: simple et accessible

Prosecco: simple et accessible

Abordable et facile à boire, le prosecco connaît un succès croissant, partout sur la planète. Petit tour d’horizon d’un mousseux qui séduit.

La méthode rapide

Contrairement au champagne, le prosecco ne fait pas l’objet d’une deuxième fermentation ou d’un long vieillissement en bouteilles. Sauf exception, on utilise plutôt la méthode Charmat, où la prise de mousse se fait en grandes cuves inox étanches. On embouteille le vin mousseux sous pression, directement des cuves, et la mise en marché peut se faire en quelques semaines. Cette approche explique le caractère accessible et festif de ces bulles italiennes, et ses coûts de production inférieurs à ceux des mousseux de méthode traditionnelle.

 

Succès planétaire

Depuis 25 ans, la croissance du prosecco est phénoménale. On produisait une vingtaine de millions de bouteilles de mousseux sous cette appellation, au début des années 1990. Aujourd’hui, c’est 20 fois plus – et ce n’est pas fini, puisqu’on a autorisé l’année dernière la plantation de 3000 hectares de vigne supplémentaires. Depuis 2014, on vend plus de bouteilles de prosecco que de champagne, à l’échelle mondiale. D’abord confinée à la région du Valdobbiadene, l’appellation prosecco couvre aujourd’hui un vaste territoire dans deux régions, la Vénétie et le Frioul-Vénétie Julienne.

 

Accords tout en douceur

Si la plupart des champagnes ou cavas sont vendus en brut (moins de 12 grammes de sucre par litre), une proportion élevée des proseccos tombe plutôt dans les catégories extra dry (12 à 17 grammes) ou sec (17 à 32 grammes). Ce sucre séduisant est également avantageux quand on le sert avec un brunch où fruits et sirop d’érable sont à l’honneur ou avec des biscottis, un classique italien. En Italie, le prosecco se retrouve aussi à l’apéro avec des bouchées salées: prosciutto, canapés au fromage ou au saumon. Il est également l’ingrédient essentiel de bien des cocktails effervescents, les spritz, où on le combine à des boissons savoureuses et souvent amères comme le Campari, l’Apérol ou les vermouths. Grâce à ses arômes simples et légers, il apporte de la fraîcheur et de l’effervescence à l’ensemble, sans écraser les autres saveurs du mélange. La contribution harmonieuse du prosecco aux cocktails tient aussi à son dosage relativement élevé.

 

De la simplicité à la finesse

La palette aromatique des proseccos ne manque pas de charme: poire, pomme verte, pâtisseries, amande, zeste d’agrumes et citron. Ces arômes simples et frais, typiques du cépage glera, feront facilement consensus. Cela dit, le prosecco a aussi sa hiérarchie. Parmi les 20000 hectares actuellement en production, sous l’appellation générale prosecco DOC, environ 6900 ont droit à l’appellation supérieure prosecco-di-conegliano-valdobbiadene DOCG, dans la région historique de production de ces vins effervescents. Ci-dessous, deux suggestions de prosecco montrant de la finesse, une certaine complexité, et un dosage modéré.

Bisol Crede 2018

22,10 $

Bisol Crede 2018

Vin mousseux750 mlItalie
Bisol Crede 2018

Bisol Crede 2018

22,10 $

Vin mousseux750 mlItalie, VénétieCode SAQ : 10839168
  • Cépage(s) :
  • Prosecco, 
  • Pinot blanc, 
  • Verdiso
Nino Franco Primo Franco Prosecco Superiore 2018

28,40 $

Nino Franco Primo Franco Prosecco Superiore 2018

Vin mousseux750 mlItalie
Nino Franco Primo Franco Prosecco Superiore 2018

Nino Franco Primo Franco Prosecco Superiore 2018

28,40 $

Vin mousseux750 mlItalie, VénétieCode SAQ : 11903088

On vous recommande