Tendances
L’art de l’étiquette

L’art de l’étiquette

Découvrez quelques artistes derrière vos alcools favoris et les producteurs qui les mettent de l’avant.

De plus en plus d’artistes contemporains sont mis à contribution pour créer des étiquettes de vins et de spiritueux. Art abstrait, art urbain, couleurs, textures, humour… les vignerons et les distillateurs font preuve d’audace et rajeunissent le look des bouteilles.

L’idée de faire appel à un artiste pour dessiner l’étiquette d’un vin n’est pas nouvelle. On n’a qu’à penser à la prestigieuse maison française Rothschild avec son fameux Mouton, laquelle a réuni quelques-uns des artistes les plus célèbres du 20e siècle: Picasso, Chagall, Miró, Dalí, pour ne nommer que ceux-là. En fait, les artistes collaboraient déjà avec les vignerons dans les années 1930, à l’apogée des affichistes de la Belle Époque.

Raconter une histoire

De nos jours, le choix d’une étiquette relève du marketing, du packaging de produit. L’étiquette sert à différencier la marque pour mieux la valoriser, à raconter une histoire, réelle ou fictive, à positionner le produit afin que le consommateur s’y identifie. Sans étiquette, les vins s’avèrent interchangeables. C’est un élément d’autant plus important que, bien souvent, les producteurs n’ont pas recours à d’autres moyens de communication ou de publicité.

Marc Séguin

Les Subversifs, distillateurs à Sorel-Tracy, ont confié à l’artiste Marc Séguin le soin de concevoir l’image de leur gin Marie-Victorin: «C’est une belle collaboration avec les producteurs et avec l’équipe marketing, raconte-t-il. J’ai eu carte blanche. J’aime qu’ils aient ressuscité des personnages historiques de chez nous.» Le peintre, dont ce n’est pas la première incursion dans le monde de l’étiquette, considère que cet art se redéfinit: «Il y a actuellement de nouvelles idées, de nouvelles façons de faire, l’émergence de nouveaux marchés. Le Québec se démarque avec ses labels, et je considère que cela participe à la démocratisation de l’art.»

Le Gin de Marie-Victorin

44,75 $

Le Gin de Marie-Victorin

Dry gin750 mlCanada
Le Gin de Marie-Victorin

Le Gin de Marie-Victorin

44,75 $

Dry gin750 mlCanada, QuébecCode SAQ : 13876298

 

Fanny Rice

Au Chili, le vignoble MontGras va plus loin sur le chemin de l’art. Il fait appel à un artiste international pour mettre en valeur chaque nouvelle cuvée. Derrière le millésime 2018, en blanc et en rouge, on découvre l’artiste québécoise aux origines danoises Fanny Rice. Les œuvres abstraites de cette peintre autodidacte naissent de ses voyages. Elle dit avoir eu la chance de visiter le vignoble; elle a pu y découvrir le vin pour lequel elle devait créer une œuvre et s’inspirer des lieux. «J’y évoque les textures de la vallée de Colchagua et les quatre cépages qui composent le vin. J’ai vécu une expérience extraordinaire. J’ai appris et aussi rencontré une famille avec laquelle je partage les mêmes valeurs.»

MontGras Quatro Valle de Colchagua

17,90 $

MontGras Quatro Valle de Colchagua

Vin rouge750 mlChili
MontGras Quatro Valle de Colchagua

MontGras Quatro Valle de Colchagua

17,90 $

Vin rouge750 mlChili, Valle CentralCode SAQ : 11331737
  • Cépage(s) :
  • Cabernet-sauvignon, 
  • Carmenère, 
  • Malbec, 
  • Syrah

 

Michel Tolmer

En France, l’illustrateur et artiste graphique Michel Tolmer s’intéresse au vin et collabore avec différents vignobles depuis les années 1980. Il tient par ailleurs un blogue sympathique, Glougueule, où il est question de vin et d’humour. Selon lui, l’étiquette se réinvente en même temps que les façons de boire, avec l’arrivée des vins nature et des microbrasseries. Et encore plus de ce côté-ci de l’Atlantique où les vins du Nouveau Monde s’affranchissent des traditions, croit-il: «Nous sommes à une époque où, pour s’imposer, il ne faut pas avoir peur de faire les choses différemment.»

Son plus récent exemple ? L’étiquette de l’Épaulé Jeté 2017, née d’une plaisanterie entre amis: «Un clin d’œil au geste d’une bande de copains qui trinquent et portent le verre aux lèvres — plutôt qu’au mouvement d’haltérophilie!» Michel Tolmer a d’abord tiré de façon artisanale une série de lithographies. Une de ses œuvres numérotées s’est retrouvée encadrée au vignoble de ses amis Catherine et Pierre Breton, à Bourgueil, en Touraine. Comme les clients ont peu à peu identifié l’image au domaine, on a décidé de l’utiliser pour baptiser le Vouvray 2017.

Catherine et Pierre Breton Épaulé Jeté 2018

23,65 $

Catherine et Pierre Breton Épaulé Jeté 2018

Vin blanc750 mlFrance
Catherine et Pierre Breton Épaulé Jeté 2018

Catherine et Pierre Breton Épaulé Jeté 2018

23,65 $

Vin blanc750 mlFrance, Vallée de la LoireCode SAQ : 12103411
Non disponible en ligneVoir les quantités en succursale

 

Romeo’s gin et son musée

À l’époque où le graffiti et le street art ont gagné leurs lettres de noblesse, Romeo’s a décidé de faire de l’art urbain une partie de son ADN. «L’art est au cœur de notre mission et de nos valeurs, indique Nicolas Duvernois, président fondateur de l’entreprise. Un pourcentage de chacune des bouteilles vendues va à la promotion de l’art du Québec et d’ailleurs.»

L’étiquette de la bouteille 01 a été créée à partir d’une toile de l’artiste montréalais Stikki Peaches, adepte de techniques mixtes: «Je suis un amateur de gin et j’ai aimé la sensibilité de Romeo’s envers la condition des artistes.» Depuis, l’étiquette se renouvelle chaque année. Mieux, l’entreprise a ouvert le premier musée d’art urbain, dans le quartier Mile End, à Montréal; 24 murales ornent désormais les cages d’escaliers des 5445 et 5455 avenue de Gaspé, deux immeubles qui témoignent de l’effervescence de la vie urbaine et de l’esprit créatif de la métropole. Un musée gratuit et ouvert à longueur d’année. Nicolas Duvernois s’en réjouit: «Des gens collectionnent nos bouteilles. Certains nous confient qu’ils ont acquis une œuvre originale d’un artiste de Romeo’s. À notre façon, nous participons à démocratiser l’art et à faire découvrir des artistes de qualité.»

Exercice artistique

Lorsqu’il se rend dans une succursale de la SAQ, l’artiste Stikki Peaches pratique toujours le même rituel: en plus de ses vins favoris, il achète une bouteille de vin à moins de 20$ en suivant son instinct et en le choisissant uniquement pour son aspect visuel. «Je remarque beaucoup plus de créativité dans le packaging du vin ces dernières années, plus de couleur dans les images, d’audace. Je fais de belles trouvailles!»

Romeo's

39,75 $

Romeo's

Dry gin750 mlCanada
Romeo's

Romeo's

39,75 $

Dry gin750 mlCanada, QuébecCode SAQ : 13735305

+APPRENEZ-EN PLUS SUR LA TENDANCE AUTOUR DES VINS ET DES SPIRITUEUX INSPIRÉS DE VOS SÉRIES TÉLÉ PRÉFÉRÉES.

On vous recommande