Tendances
Regard frais sur la crème de menthe

Regard frais sur la crème de menthe

Apéro très prisé à une certaine époque, la crème de menthe est un peu tombée dans l’oubli. Le temps est venu d’y reprendre goût, notamment grâce à une version québécoise tonique et originale.

Une touche originale

Chez Les Subversifs, les distillateurs québécois de La crème de menthe de Isabelle, on avait une tout autre idée en tête, en mettant sur le marché une version cristalline et raffinée. Fabriquée à partir de la menthe poivrée, plutôt qu’avec les habituelles menthes vertes et douces, cette crème de menthe est vive et un brin épicée, loin de toute idée préconçue.

Les Subversifs La Crème de Menthe de Isabelle

33,25 $

Les Subversifs La Crème de Menthe de Isabelle

Liqueur750 mlCanada
Les Subversifs La Crème de Menthe de Isabelle

Les Subversifs La Crème de Menthe de Isabelle

33,25 $

Liqueur750 mlCanada, QuébecCode SAQ : 13547208
Non disponible en ligneVoir les quantités en succursale

 

Revisiter les classiques

Sirotée seule ou avec de l’eau gazeuse, voire du tonique, elle se révèle aussi réconfortante que rafraîchissante. Et combinée à un cognac de qualité, elle donne une nouvelle vie au Stinger, un cocktail traditionnel, qui devient alors des plus stimulants.

Mariage heureux avec les spiritueux

Les arômes de menthe offrent aussi un très beau contrepoint à des spiritueux aux notes fumées (certains whiskys) ou aux notes amères, comme on en trouve dans les amaros italiens. En la sortant de ses ornières, la crème de menthe offre bien des possibilités insoupçonnées.

Mojito 2.0

La combinaison de rhum et de menthe semble particulièrement logique: le populaire mojito, après tout, combine la menthe fraîche, le sucre et le rhum. Une petite cuillérée de crème de menthe peut donner un élan supplémentaire à ce classique estival, tandis qu’une plus forte dose, utilisée seule et complétée par le rhum et la lime, donnera un cocktail frais, ensoleillé et très expressif.

Un peu, mais souvent

Jean-François Laurence, mixologue qui s’apprête à ouvrir son propre bar, L’Écumeur, à Repentigny, est un enthousiaste de la boisson mentholée. Il la met à contribution avec modération — mais fréquemment: «Je l’utilise comme élément complémentaire, agencé avec des produits comme du rhum martiniquais, du pisco, de la grappa ou de la tequila. On peut également faire un cocktail à faible teneur en alcool, en ajoutant une petite dose de crème de menthe à des ingrédients non alcoolisés — parfait pour les chauffeurs désignés. J’aime aussi en vaporiser sur les cocktails juste pour ajouter un parfum très frais, sans en changer le goût.»

 

Illustration: Valérie Bertrand

On vous recommande